LE MONOXYDE DE CARBONE (CO)

retour à l'accueil

 

Attention ! Le monoxyde de carbone, un gaz mortel

Chaque année en France, on recense environ 6 000 intoxications et 300 décès dus au monoxyde de carbone (CO).
C’est la mauvaise combustion des combustibles organiques (bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane) utilisés pour des appareils de chauffage, de production d’eau chaude ou le fonctionnement des moteurs (groupe électrogène, par exemple) qui produit du monoxyde de carbone. Le fait de respirer ce gaz inodore et invisible entraîne des maux de têtes, vertiges, nausées, vomissements, malaises et peut provoquer la mort.
En période de grand froid, de redoux, ou encore d’intempéries inhabituelles, soyez particulièrement vigilant : les appareils sont  davantage utilisé et leur fonctionnement peut-être perturbé.


Pourquoi le monoxyde de carbone est-il dangereux ?
Invisible et inodore, le monoxyde de carbone agit comme un gaz asphyxiant très toxique : il prend la place de l'oxygène dans le sang et peut tuer en moins d'une heure. Il provoque deux types d'intoxications qui peuvent laisser des séquelles à vie :
- l'intoxication faible ou chronique qui se manifeste de façon lente par des maux de tête, des nausées et de la fatigue
- l'intoxication grave qui se manifeste rapidement. Elle entraîne des vertiges, des troubles du comportement, des pertes de connaissance, le coma ou le décès.

Quelques gestes pour éviter les intoxications
Faites vérifier chaque année vos installations par un professionnel : chaudières, chauffe-eau et chauffe-bains, cheminées, inserts et poêles, ainsi que les conduits d'aération
Aérez votre logement, même en hiver, et ne bouchez jamais les entrées d'air.
Faites effectuer un ramonage mécanique des conduits et cheminées de votre logement au moins une fois par an.
N'utilisez pas pour vous chauffer :
- des chauffages d'appoint en continu. Ils ne sont pas raccordés à l'extérieur et doivent être utilisés dans des pièces ventilées.
- des appareils non destinés à cet usage tels que réchauds de camping, panneaux radiants, fours ou braseros, etc.
N'utilisez pas non plus en intérieur un groupe électrogène.

Quatre conseils si vous soupçonnez une intoxication et que vous avez des maux de tête, des nausées ou des vomissements...

- Aérez immédiatement en ouvrant portes et fenêtres

- Arrêtez vos appareils à combustion
- Appelez les secours

Numéro unique d'urgence : 112

Sapeurs pompiers : 18

le SAMU : 15
- Ne réintégrez pas les lieux avant d'avoir reçu l'avis d'un professionnel.